3 minutes pour s’initier à la méditation avec Christophe André

Si vous me demandez, quel est l’outil le plus efficace pour développer votre intuition, je vous réponds sans hésiter : la méditation. Mais les avantages d’une telle pratique s’étendent bien au delà et il serait dommage de s’en priver. Mais par quoi commencer pour s’initier ?

Apprendre à méditer avec Christophe André


Vous pouvez vous initier au travers d’un cours, d’un livre ou encore, d’un podcast radiophonique. Je viens de voir que l’excellente radio France Culture vous propose cet été, une introduction simple et ludique à la méditation en pleine conscience avec Christophe André. Le principe ? Chaque jour, trois minutes de méditation guidée, pour respirer, se concentrer et lâcher prise. Vous êtes partant ? C’est par ici :

Mais qui est Christophe André ?


“Psychiatre spécialiste des troubles anxieux et dépressifs, Christophe André commence à s’intéresser à la méditation à la fin des années 1990, en tant que médecin et en tant que pratiquant. Il se forme à l’enseignement de la pleine conscience et il est l’un des premiers à la proposer à ses patients dans le cadre de protocoles thérapeutiques, dès 2004, dans le Service Hospitalo-Universitaire de l’hôpital Ste-Anne à Paris. Il est l’auteur de nombreux best-sellers dont Méditer jour après jour”.

Les bénéfices de la méditation


Plusieurs études scientifiques ont été menées pour observer l’impact de la méditation sur l’être humain tant au niveau physiologique que psychologique. Les premières expériences datent du début des années 1960 et ont porté sur une trentaine d’années.

Si les premières expériences s’intéressaient essentiellement à l’impact global de la méditation sur la santé, en faisant un outil anti-stress particulièrement efficace. Les études les plus récentes, se sont intéressées à l’impact neurologiques. Les conclusions sont assez surprenantes puisqu’elles montrent que la méditation est un véritable entraînement mental, capable de déprogrammer des réflexes innés.

Autre constat étonnant, le professeur Richard Davidson, directeur du laboratoire d’imagerie cérébrale de l’université du Wisconsin a utilisé une IRM pour pouvoir observer l’activité cérébrale d’un moine bouddhiste pratiquant la méditation de la “compassion”. C’est une forme de méditation qui consiste à provoquer consciemment un état d’amour inconditionnel. Le professeur Richard Davidson a alors constaté une activité électrique parfaitement répartie dans toutes les zones du cerveau. La méditation nous amènerait-elle à un point d’équilibre ?

Si vous pratiquez la méditation, je serai ravie que vous partagiez votre expérience en commentaire afin de donner des pistes à ceux qui veulent débuter.

Ouvrages de Christophe André



3 minutes pour méditer


Ce livre propose 40 exercices pour prendre conscience de notre état intérieur, écouter la rumeur du monde ou contempler la nature.



Imparfaits, libres et heureux : pratiques de l’estime de soi


Ne plus se soucier de l’effet que l’on fait. Agir sans craindre ni l’échec ni le jugement. Ne plus trembler à l’idée du rejet. Et trouver tranquillement sa place au milieu des autres.



Psychologie de la peur : craintes, angoisses et phobies


Pourquoi les mécanismes de nos peurs se dérèglent parfois ? Pourquoi notre cerveau émotionnel prend alors le pouvoir ?

Comments 2

  1. Pour les débutants j’ai converti quelques personnes grâce à l’application Petit Bambou qui propose 8 médidations guidées de 10 minutes (ensuite il est possible de s’abondonner) ! 🙂

    Les moments de pleine conscience ou les médidations dites actives sont dans certains cas une bonne porte d’entrée (notamment car il est, pour moi par exemple, extremement difficile de rester immobile).

    Par exemple: les coloriages, le tricot… des activités qui permettent l’ancrage dans le moment.

    1. Hello Vanessa,
      Merci pour cette info ! Je comptais justement me pencher sur les applications dédiées à la méditation. Je note donc celle-ci dans ma liste !

      Je suis d’accord des activités annexes permettent aussi d’être très présent. Pour moi, c’est le dessin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.