L’armée américaine croit en la capacité des gens à avoir un sixième sens

Quand les gens parlent d’intuition, une grande partie d’entre eux pensent à un concept fantaisiste plus qu’à une réalité. Pourtant différents chercheurs se sont penchés sur le sujet en nous apportant des réponses très intéressantes. Différentes armées dans le monde, se penchent sur cette question depuis des dizaines d’années, dont notamment l’armée américaine. Voici un résumé d’un article du célèbre journal TIME d’avril dernier qui parle des programmes de l’armée américaine visant à mieux comprendre les capacités de pré-cognition et d’intuition.

L’armée américaine s’intéressent toujours à l’intuition.

Les chercheurs qui se sont penchés sur le sujet ces dernières années, ont compris plusieurs éléments liés au « process » de l’intuition. Mais l’idée du programme est  surtout d’amplifier cette capacité chez certains militaires. Pourquoi ? Car il s’agit de faire de l’intuition applicative, c’est à dire d’obtenir des résultats opérationnels à partir des intuitions des militaires.

« Si nous pouvons caractériser ce processus de prise de décision intuitif et le modéliser, alors on pouvons avoir l’espoir d’accélérer l’acquisition de ces compétences », a déclaré le Lieutenant-Commandant Brent Olde, du Département de la performance de Warfighter d’ONR pour les systèmes humains et bio-ingénierie.

Selon le Pentagone, le programme est né des rapports issus de l’activité militaire sur le terrain dans lesquels des « intuitions » étaient régulièrement recensées. Comme celle qu’a eue le sergent d’état-major Martin Richburg,  en 2006 en Irak, empêchant ainsi un carnage à l’explosif. Le commandant Joseph Cohn, responsable du programme au bureau de la marine, a déclaré au New York Times, « Ces différents rapports ont souvent décrit un« sixième sens »ou un« Spidey sense» qui les a alerté à propos d’une attaque imminente ou qui leur a permis de répondre à une situation nouvelle sans avoir analysé consciemment la situation ».

Est-il possible de développer sa capacité d’intuition grâce à un entraînement particulier ?

Oui, on le savait déjà grâce au programme de Remote Viewing développé par le SRI de Standford dans les années 70. L’armée américaine considérant les mots « remote viewing », ESP et PK stigmatisants, s’est orientée vers une nouvelle terminologie “sensemaking.” La définition du terme « sensemaking » donnée aujourd’hui par le ministère officiel de la Défense, est : «un effort continu motivé pour comprendre les connexions (qui peuvent exister entre les personnes, les lieux, et les événements) afin d’anticiper leurs trajectoires et d’agir efficacement ». Elle encourage aujourd’hui ses marines à developper leurs aptitudes intuitives afin de leur donner une aide supplémentaire sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.